Entretenir et réparer ses équipements, objets usuels...

Ecologie
3 personnes aiment
<< Retour à la liste

Dans notre culture du tout jetable, dès que nous sommes face à une panne d’un matériel, à une déchirure dans un vêtement, notre premier réflexe est de les jeter à la poubelle. Pourtant, parfois il suffit de changer un fusible, de faire appel à une voisine pour rapiécer le vêtement abîmé ou de regarder sur internet la manière de régler votre panne pour que vos objets redeviennent comme avant. L’action de réparer, au même titre que celle de réutiliser, réduire et recycler est l’un des piliers de la posture écologique tout en vous faisant faire des économies. En prolongeant la vie de vos objets, vous constaterez que leur durée de vie va bien au-delà de ce que vous imaginez et que, pour certains, l’âge bonifie la patine d’un meuble ou le cuir d’une paire de chaussures.

 

Conserver les notices d’emploi

 

Afin de bien entretenir ses différents produits, il est essentiel de lire avec attention les notices d’utilisation qui expliquent en détail comment en prendre soin (par exemple la vidange, la purge de la machine à laver et du lave-vaisselle). Il est important de les conserver soigneusement dans un même endroit et de suivre les conseils indiqués. En cas de perte, la plupart des notices sont en téléchargement gratuit sur le site du fabricant.

 

Identifier les produits à réparer

 

En fonction du prix du produit à réparer, il est parfois pertinent d’en racheter un neuf plutôt que de faire appel à un réparateur. Une cafetière électrique à 20 euros coutera sous doute plus cher à faire réparer qu’à renouveler. En revanche, vous pouvez toujours l’amener à une ressourcerie qui essaiera de donner une seconde vie à votre objet.

 

Réparer soi-même ou faire appel à un réparateur

 

Pour des appareils plus imposants comme un téléviseur, un lave-vaisselle... il est opportun de faire appel à un réparateur agréé qui sera capable d’identifier son origine et commander si besoin était la carte électronique à changer. Encore faut-il connaître laquelle et pouvoir la commander ! Dans le cas d’un élément mécanique défectueux clairement identifiable et simple à remplacer, effectuez vous-même la manipulation après avoir lu avec attention le mode d’emploi et les avertissements sur la sécurité. Les forums sont très utiles pour trouver l’origine de la panne et la manière de procéder pour la remettre en état. Il s’agit d’être suffisamment patient et manuel pour effectuer cette tâche. De plus, grâce à internet, vous accédez plus facilement aux bases de données de pièces détachées des fabricants. Dans tous les cas, privilégiez toujours la sécurité et assurez-vous de bien respecter les consignes et avertissements figurant sur le mode d’emploi avant d’entreprendre la réparation. Les vêtements et les chaussures sont plus faciles à entretenir et à réparer. Vous pouvez vous adresser à un tailleur ou une à une retoucherie pour réparer l’accroc d’un vêtement ou lui donner une seconde vie. Pour vos chaussures, une visite chez le cordonnier sera suffisante pour les remettre comme neuves. Il en va de même pour vos cartables et sacs à main. Cela vaut surtout la peine si ces produits sont de qualité avec une longue durée de vie. Faire réparer une paire de chaussures pour 25 euros si la paire vaut neuve 30 euros ne semble pas idéal sur le plan économique, sans doute un peu plus sur le plan écologique. En dernier recours, si votre bien n’est pas réparable, donnez-le à recycler et achetez un produit d’occasion plutôt qu’un neuf. Vous trouverez, dans les ressourceries et autres réseaux de l’économie solidaire comme le réseau ENVIE, de l’électroménager à bas prix tout en bénéficiant parfois même d’une garantie.

 

Les centres de collecte et de réparation

 

Les ressourceries sont des centres de collecte, tri, réparation, réutilisation et recyclage qui font partie de l’économie solidaire. Leur but est de récupérer les objets usagés pour les rendre propres à la vente et de faire travailler des personnes exclues et en insertion professionnelle. Elles récupèrent les objets qui leurs sont apportés par les habitants de leur quartier/ville, ou qu’elles collectent lors de débarras sur rendez-vous et de tournées mensuelles. Puis, elles nettoient et remettent en état et, parfois, retravaillent complètement les objets pour leur donner une seconde vie. Ces objets sont ensuite revendus à faible prix en favorisant ainsi les personnes dans le besoin. Nul besoin d’adhésion pour acheter dans les ressourceries. Elles sont ouvertes à tous. Pour trouver une ressourcerie près de chez vous : rendez-vous sur le site www.ressourcerie.fr ! Tous les points de collecte (où vous pouvez déposer vos objets) et toutes les boutiques sont répertoriés. Le concept séduit de plus en plus : on compte aujourd’hui plus de 80 ressourceries en France, dont 11 uniquement en Île-de-France.

les associations caritatives comme Emmaüs ou le Secours populaire... vendent aussi des meubles retapés qui peuvent dépanner un jeune couple sans argent. Si vous achetez des produits d’électroménager d’occasion, branchez les appareils pour les tester, vérifiez leur niveau de propreté et demandez la durée de la garantie pour effectuer un échange ou un remboursement en cas de défaillance.  Le réseau ENVIE regroupe 44 magasins vendant des produits électroménagers rénovés et garantis. Ce réseau favorise l’accès au monde du travail et de la formation aux personnes en situation d’exclusion ou précaire.

 

 

Liens à visiter : www.ressourcerie.fr et www.envie.org

 

Pour plus d'informations, téléchargez notre guide : http://www.monecocity.fr/index.php/accueil/guide