Apprendre à mieux gérer le budget familial

Finance
<< Retour à la liste

 

 C’est une affaire de couple, puis de famille, quand les enfants sont en âge de comprendre. Il est important de ne pas avoir de tabou vis-à-vis de l’argent. Il n’y a pas de honte à en manquer, à en gagner beaucoup, à se trouver à découvert, à faire des choix de dépenses…

 

La gestion : une affaire de famille

 

 Il est intéressant de bâtir ce budget prévisionnel en laissant chacun des membres de la famille exprimer ses nécessités et envies, en expliquant les recettes et les charges du foyer. Ce temps d’échange autour du budget familial est l’occasion de faire des arbitrages en toute transparence et de choisir des axes de dépenses et d’économies pour l’année à venir. Ce dialogue permet de s’assurer de la participation de tous aux efforts à mettre en place et de se fixer des objectifs réalistes de réduction, mais aussi de priorisation dans les dépenses.

 

 Vous pouvez ensuite réaliser une réunion de famille trimestriellement pour échanger sur l’atteinte des objectifs, l’attribution des bons points et les actions prochaines à mettre en œuvre. Cette action ne doit pas être uniquement réalisée sous l’angle de la restriction. Chacun doit y gagner quelque chose, en retirer quelque chose de bénéfique.

 

Pour les parents, le plus difficile est souvent de restreindre le budget dévolu aux enfants. Il est donc nécessaire de les éduquer très précocement à la gestion et la réalité financière de votre famille.

 

Economiser en bonne intelligence

 

 Il est parfois nécessaire de diminuer ses dépenses pour équilibrer ses comptes, faire un achat imprévu, se faire plaisir… Cela peut s’effectuer sans se restreindre fortement, simplement en modifiant certaines de nos habitudes… : éteindre les lumières, préférer les douches aux bains, choisir des produits alimentaires sans marque, éviter la dernière innovation technologique... Le guide pratique vous apportera des bonnes pratiques, anciennes et récentes, pour faire des économies et mieux vivre, au moins avec autant.

 

 

Se fixer des objectifs

 

 Il est important de se fixer un objectif d’économie, en mettant une certaine somme d’argent de côté chaque mois, un peu comme les anciens qui cachaient quelques billets ou pièces de monnaie dans une boite en fer, ou nos enfants qui remplissent leur tirelire. Chacun fera en fonction de ses moyens. Ainsi, 20 euros d’économie mensuelle vous garantissent 240 euros non dépensés à la fin de l’année. Afin de ne pas trop y penser, il est préférable d’effectuer un virement automatique en début de mois, de votre compte courant vers votre livret : les virements entre comptes au sein d’une même banque sont souvent gratuits. Cette formule permet de faire fructifier un peu son argent grâce aux intérêts et de l’oublier jusqu’au moment où la situation exigera de puiser dans cette réserve.

Rappelons-nous de ce proverbe : les petits ruisseaux construisent les grandes rivières.

 

Assumer son budget

 

 Il faut prendre son argent en main, voir comment augmenter certaines recettes et diminuer certaines dépenses. Cela nécessite de modifier quelques comportements, qui peuvent toucher la honte, l’incapacité à demander de l’aide, le manque d’énergie et, parfois, de courage pour travailler. Personne n'est à l'abri d'un revers de fortune ou d'un rebond inattendu. Dans les deux cas notre vie est impacté, ainsi que la gestion de notre budget.

 

Cela impacte également notre manière de percevoir la vie, de nous rassurer dans nos routines. Suite à un licenciement, un divorce ou autres accidents de la vie, il n'est pas toujours facile de se remettre en mouvement et de rebondir. C'est souvent dans ces périodes de crise que nous allons encore plus dépenser d'argent pour compenser notre mal être et faire du bien autour de nous. Nombreux sont ceux inscrits à la banque de France sur la liste des sur-endettés qui se sont retrouvés dans cette situation de ne plus pouvoir assumer leur budget.

 

Plutôt que d'entrer définitivement dans cette spirale infernale du défilé des huissiers, rapprochez-vous très rapidement des structures associatives qui sauront vous écouter, vous conseiller et vous aider.

 

Pour en savoir plus, télécharger notre guide