Soins gratuits

Santé
<< Retour à la liste
Soins gratuits

Pour ceux qui n’ont rien ou très peu, sauf une mauvaise santé, il existe des structures humanitaires pour les prendre en charge. L’état propose également à différents moments de la vie des dépistages gratuits.

 

Découvrir les dispensaires

 

Un dispensaire est un établissement de santé qui dépend d’un organisme public ou privé, où l’on soigne gratuitement les malades. Les dispensaires municipaux sont intitulés centre municipal de santé. Ils regroupent à la fois des consultations généralistes pour tous publics, les centres de PMI, et les consultations du planning familial.


Comme son nom l’indique, le dispensaire est un établissement de santé ouvert au public, plus spécialement aux plus démunis. En effet, les soins y sont donnés à titre gratuit. Ce type de centre médical a été créé afin de donner la possibilité aux ménages à revenus modestes et aux plus pauvres de recevoir les soins médicaux dont ils ont besoin.


Un centre médical dispensaire peut aussi appartenir à une commune. Comme il est du devoir d’une commune de fournir des infrastructures de santé à ses citoyens, elle est tenue de construire au moins un centre de santé. Celui-ci peut être un dispensaire ou encore un hôpital.

 

Se rendre dans un centre de protection maternelle et infantile

 

Créés en 1945, les centres de protection maternelle et infantile (PMI) permettent aux jeunes familles de soigner leurs enfants de moins de six ans gratuitement. La PMI conseille les parents et les pédiatres assurent des consultations permettant de suivre la bonne croissance des enfants, mais aussi de les vacciner.


En revanche, ils ne font pas office de médecin traitant pour un gros rhume ou une mauvaise grippe. Dans ce cas, il faut s’orienter vers un médecin extérieur. Chaque département possède ses propres centres de PMI.

 

Soigner ses dents

 

Pour les plus jeunes, l’assurance maladie a mis en place un programme de prévention appelé M’T dents. À partir de six ans, les enfants bénéficient d’un rendez-vous gratuit tous les 3 ans, et ce jusqu’à la majorité ! Cette visite préventive peut donner lieu à la gratuité des soins si certains problèmes sont détectés, à condition de les soigner dans les 9 mois qui suivent. C’est par courrier que vous recevez une feuille à présenter à votre praticien pour la gratuité de son intervention. N’hésitez pas à consulter votre assurance maladie pour plus d’informations. Au-delà de la consultation, le meilleur moyen de protéger les dents de vos enfants est de limiter au maximum les sucreries et de leur faire brosser les dents au moins deux fois par jour.


Pour les détenteurs de la CMU complémentaire, vous n’avez rien à payer pour les soins dits conservateurs (caries, détartrage, examens de contrôle), ni pour les soins de prothèse dentaire et d’orthopédie dento-faciale, dans la limite des tarifs fixée dans le cadre de la CMU complémentaire.


Si vous n’avez pas d’argent, il existe également des dispensaires pour soins dentaires. Vous pouvez également vous adresser aux centres de soins dentaires de votre département qui prennent en charge le tiers payant ou la totalité en fonction de votre situation et dont les coûts sont souvent inférieurs pour les prothèses dentaires.

 

Lien utile : http://www.mtdents.info

 

Réaliser un check up complet et gratuit

 

Pour tous les assurés, l’assurance maladie a mis en place la possibilité de profiter gratuitement, et tous les cinq ans, d’un check-up complet : dentiste, diététicien, tests sanguins, cardiologue, radiographie des poumons... Ce bilan de santé est uniquement préventif et n’assure pas de traitement. Si un problème est décelé, il faudra prendre contact avec votre médecin traitant qui vous orientera si besoin était vers le spécialiste le plus à même de traiter votre pathologie.


Pour bénéficier de ce bilan gratuit, vous devez adresser une demande à votre caisse primaire d’assurance maladie, qui vous enverra une convocation dans un centre de soins spécialisé proche de chez vous.

 

Effectuer un dépistage gratuit

 

De nombreuses maladies graves se déclarant avec l’âge, la sécurité sociale propose gratuitement aux séniors le dépistage des maux les plus répandus,
comme le cancer colorectal ou le cancer du sein. De 50 à 74 ans, les assurés peuvent profiter de ces bilans tous les deux ans. Vous recevez, à votre adresse, les documents pour faire réaliser gratuitement ces examens préventifs.

Il existe aussi chaque année des campagnes de prévention lancées à l’occasion de la journée nationale associée à une maladie (journée nationale du cancer de la peau, de l’artérite, d’Alzheimer, du glaucome...). À cette occasion, de nombreux médecins et spécialistes vous reçoivent gratuitement pour assurer ce dépistage. Encore faut-il obtenir un rendez-vous !


Il existe également la journée mondiale de la vue, qui a lieu tous les deux ans, le 2e jeudi d’octobre, de même que les journées de la vision qui se déroulent au début du mois de juin. Certains opticiens peuvent également évaluer gratuitement vos capacités visuelles.

 

Concernant le dépistage du VIH et de l’hépatite, celui-ci est totalement gratuit dans tous les centres hospitaliers.

 

 

La France a la réputation d'offrir l'un des meilleurs systèmes de santé au monde. Nous sommes tous co-responsables du maintien qualitatif de cette protection. Comme pour la consommation collaborative, nous devons apprendre à aborder autrement notre manière de nous soigner et de consommer les prestations médicales. Il y a un lien direct entre notre mode de vie et notre santé. Il ne tient qu'à nous en conscience de faire évoluer dans le bon sens notre posture de consommateur.